vendredi 23 novembre 2007

On the road again

Bernard, la quarantaine désabusée, rentre en France après quinze ans passés à vadrouiller de par le monde.Tout naturellement ses pas le mènent vers les siens. Il ne sait pas trop ce qu'il vient chercher dans ce petit village de Charente, d'autant plus qu'il n'a pas quitté la famille en très bons termes et qu'il a été plutôt avare côté cartes postales ... "Voilà, j'étais revenu. J'allais dormir à nouveau ici, d'où j'étais parti et où j'avais abandonné mon enfance. Là, j'étais passé de l'état de têtard d'homme à celui d'adulte,... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 17:06 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

dimanche 18 novembre 2007

Un bon cru !

que cette cuvée 2007... Car hormis :Jens Christian GRONDAHL "Piazza Bucarest" (Grasset) Prix Jean MonnetPer PETTERSON "Pas facile de voler les chevaux" (Gallimard) Prix des LecteursMirjam KRISTENSEN (voir l'article d'hier) et Virginie OLLAGNIER "Toutes ces vies qu'on abandonne" (Liana Levi), exe-quo Prix des Lycéens.Etaient à l'honneur quatre femmes éditrices, Liana Levi, Joëlle Losfeld, Anne-Marie Métailié et Sabine Wespieser, avec des tonnes d'ouvrages plus tentants les uns que les autres...Mais... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 16:02 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
vendredi 16 novembre 2007

Dans la nuit colorée

balade frisquette dans des ruelles historiquespour participer hier soir à une MYRJAM KRISTENSEN , à gaucheet Loup-Maëlle Besançon , sa traductrice L'auteur venait présenter Les jours sont transparents, son premier ouvrage traduit en français et publié aux Editions alteredit.Ce fut une soirée qui aurait pu se prolonger longtemps tant ces deux femmes ont su échanger avec simplicité et passion.Mirjam Kristensen est étonnante. Sa mimique la transforme tour à tour en petite fille espiègle ou en femme grave. Elle porte,... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 14:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
mercredi 14 novembre 2007

Mahabharatin

"Fizz était sur le bord du lit et je respirais son amour et je goûtais son amour et j'entendais son amour et mon amour se tendait vers son amour et j'arrivais là où était ma place, là où je voulais vivre et mourir et le monde était un bout de peau et le monde était deux bouts de peau et le monde n'était que bouts de peau et le monde était liquide et le monde était serré et le monde était un fourneau et le monde se mouvait et le monde glissait et le monde explosait et le monde finissait et le monde cessa d'exixter." Le narrateur et sa... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 13:06 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
mardi 13 novembre 2007

TROC CAFE - HERBES

Voici des petits réconforts pour l'hiverUne mystérieuse tisane algérienneDes fleurs de Millepertuis bretonEt du thé noir au Tiaré que je rêvais de découvrirCela va me changer des saveurs de rose et de violettedans lesquelles je baigne actuellement MERCI  MERCI  MERCIKATELL ,thé drôlement sympa !!!
Posté par Moustafette à 19:40 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
dimanche 11 novembre 2007

Simple et juste

Recueilli tout bébé par un couple de paysans, Milosz a grandi dans le village de Saint-Alban, en Saintonge. Le temps passant, il s'avère que Milosz est un simple d'esprit; doté d'une intelligence et d'une sentimentalité instinctives, il n'en reste pas moins l'idiot du village.Ethan et Maud accueillent aussi Louise, surnommée "la vieille fille", une cousine éloignée et fantasque, qui bien vite devient la complice de Milosz. C'est elle qui lui apprend à vivre au rythme de la nature entre jardinage, construction de cabanes et... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 20:26 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

dimanche 11 novembre 2007

Un air de Picardie...

Je vais me dépêcher de déguster les petites choses rondesdont ce tigre ne ferait bien qu'une bouchée !Des beaux signets, un carnet et un livre sur l'innocence perdue...Tout ce que j'aimeMILLE FOIS MERCI BELLESAHI  !!!!!
Posté par Moustafette à 04:32 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
vendredi 9 novembre 2007

9 X 9 =

Quatre-vingt une petites gourmandises qui se dégustent du bout des lèvres, dans lesquelles on mord délicatement, puis qu'on laisse fondre lentement sur la langue pour que seul ne persiste que le goût mêlé du sucre et des épices. Ajouté le mélodieux glouglou d'un thé à la menthe servi d'une main experte, et vous entendrez la belle Haasiba conter à son amant la sensuelle Mogador. "Pour diverses raisons et déraisons, on l'appelle aussi "La ville des désirs". On croit qu'elle a été créée par des marins en quête d'un port... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 16:47 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
mardi 6 novembre 2007

Le diable au corps

C'est à Caracas que Gonzalo fait la connaissance de Marina von Aspern. Il a à peine seize ans et est le fils d'un riche planteur de canne à sucre. Le comte von Aspern, client de son père, est en voyage d'affaires avec femme et enfant, lequel enfant tombant malade oblige Marina à prolonger son séjour de quelques mois, alors que son mari repart vers l'Allemagne.En effet, quoi de mieux que l'hacienda familiale pour accueillir ce microcosme cultivé et privilégié. Entre musique de Brahms, poésie de Rilke, chevauchées sauvages et sensualité... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 13:39 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
dimanche 4 novembre 2007

MOISSON ROUGE AU

ou presque, le Littell à 3€, j'ai pas su résister 2234 pages pour 13€, j'allais pas me gêner !Au fait, j'ai oublié de vous diredemain soir, premier cours de russe ...
Posté par Moustafette à 18:45 - - Commentaires [24] - Permalien [#]