dimanche 26 décembre 2010

Une valise peu diplomatique

9782842631925Enfant solitaire et rêveur, adepte de la méditation tapissière - entendez par là un goût prononcé pour se perdre dans la contemplation des motifs des papiers peints - le narrateur passe aussi de longues heures à voyager dans l'atlas offert par l'oncle Bertrand, rêveries sans doute à l'origine de sa vocation professionnelle.

Réussissant de justesse le concours du Quai d'Orsay, le voilà jeune homme embrassant une carrière diplomatique pleine de promesses et de grands espaces. C'est sans compter sur le cadeau empoisonné offert par sa môman pour fêter la réussite du fiston... Un attaché-case qui va se révéler, pour le coup, bien peu diplomatique et entraîner son malchanceux possesseur vers un placard de la diplomatie française, à savoir le bureau des pays en voie de création, vulgairement nommé le front russe, et dirigé par l'excentrique Boutinot.

L'aventure sera-t-elle au rendez-vous ? Je vous laisse le découvrir par vous-mêmes...

"Il me raconta aussi qu'ils avaient pris l'habitude, lui et sa femme, de partir chaque année dans un pays victime d'une catastrophe.
- Cela permet de bénéficier de prix très bas, précisa-t-il. Nous avons fait New York en 2001, Bali en 2002 et Madrid après les attentats de la gare d'Attocha. Sans oublier la Thaïlande, en 2006, juste après le tsunami.
Je n'osais rien répondre. J'imaginais l'album des photos de vacances de mon interlocuteur."

Un ton résolument drôle et léger pour nous narrer les tribulations d'un petit fonctionnaire entre missions loufoques, marasme amoureux et souvenirs d'enfance venant ponctuer son présent. L'épisode d'échanges de mails à propos d'un pigeon est hilarant et nous renvoie à quelque absurdité administrative, hélas, rencontrée par tout un chacun.

Un très bon moment pour accompagner ces fêtes.

Le Front Russe     Jean-Claude Lalumière     Editions  Le Dilettante

 

 

atlasiberie

 

Posté par Moustafette à 11:39 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

samedi 25 décembre 2010

couronnes_noel036

Joyeux Noël à toutes et à tous
Qu'il soit doux et chaleureux !

A lire La Lettre au Père Noël de Luis SEPULVEDA  !!!

Posté par Moustafette à 11:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

Deux en un (Challenge Chocolat 1 & 6)

9782290313206Par un jour de Mardi Gras Vianne Rocher arrive à Lansquenet, accompagnée de sa fille, Anouk six ans, afin de reprendre une vieille boulangerie. A la surprise générale des habitants de cet austère village, qui vit sous la férule d'un curé intégriste, elle ouvre une chocolaterie "La Céleste Praline".
Bien vite, Vianne va séduire tout ce petit monde et faire souffler un vent de plaisir dans les vies grises des uns et des autres, au désespoir du grand névrosé qu'est le Père Reynaud.
Et puis vint la rencontre avec le mystérieux Roux, étranger lui aussi, qui vit à Lansquenet sur la rivière avec les gitans.

Grâce à la magie de Vianne, et de ses chocolats, la population s'ouvre peu à peu, se livre, se laisse traverser par un sentiment d'humanité qui n'a rien à envier aux préceptes dominicaux du curé. Jusqu'au jour du scandale suprême, Le Festival du Chocolat, organisé par Vianne en plein Carême, qui va déclencher les hostilités...

Voilà un bref résumé de ce roman lu il y a bien longtemps mais qui me laisse encore parfum et goût uniques dans la mémoire, effluves et saveurs sucrées comme les rochers, les pralines, les palets, les truffes dont l'auteur parsèment ses pages.

"Le lieu est littéralement transformé; il flotte dans l'air des senteurs entêtantes de gingembre et d'épices. Je me suis efforcé de ne pas regarder les étagères de friandises : des boîtes, des rubans, des noeuds dans des teintes pastel, des monticules de dragées couleur or et argent, des violettes en sucre et des feuilles de rosier en chocolat. Cette boutique tient nettement du boudoir, avec son atmosphère intime, son parfum de rose et de vanille."

La suite dans Le Rocher de Montmartre.
Cerise sur le gâteau, on retrouvera Vianne, Anouk et Roux. Un troisième opus de cette saga chocolatée est en préparation ! Patience donc...

Chocolat     Joanne Harris    Editions J'ai lu

Etmercipourlechoc Celui là me laisse plutôt un goût amer. Pourtant, au regard de la couverture, on serait en droit de s'attendre à quelque chose de sympathique...
Mais non, pas du tout apprécié cette histoire d'intrusion dans la grande bourgeoisie californienne des années 50 et le milieu de l'art.

Rythme, construction, écriture, intrigue, personnages, rien n'a su m'accrocher. Bon, le livre date un peu, 1948, peut-être une raison ; ma lecture aussi, bien avant l'adaptation cinématographique de Chabrol, film que je n'ai pas aimé non plus.
Voilà.

Et merci pour le chocolat     Charlotte Armstrong     Editions La Chouette

chocolat_chaud_003   

Posté par Moustafette à 10:44 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 24 décembre 2010

Cadeau

Sa grand-mère aurait pu s'appeler Janis...

Et si elle est aussi délurée que son père
elle le dépasse largement côté voix...
Explosive la drôlesse... à voir absolument sur scène
Bon réveillon tout le monde !

0710151140301401384                         th_30701_l_722d140fd824866e4a3bd917ad76a0b6_122_97lo

Posté par Moustafette à 11:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mardi 21 décembre 2010

Vraiment vite fait

 

Copie_de_montdarr_e2b

Voilà ce qui restait de neige hier vers midi au pied du Roc'h Trédudon.
Pas eu le temps de faire ce que j'avais prévu...
Juste le plaisir d'admirer les magnifiques contrastes des cieux
et d'une petite balade dans la Vallée de la rivière d'Argent
après un saut à Morlaix

Copie_de_morlaix

 

 

Posté par Moustafette à 06:57 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

samedi 18 décembre 2010

Vite fait...

 

champignon2

Une visite express aux Korrigans des Monts d'Arrée
peut-être sous la neige.
Ajout dimanche: finalement j'annule mon déplacement grrrr...

En attendant voici
quelques couvertures et deux trois mots
pour garder une trace de mes lectures 2009-2010
qui ont accompagné mes longs mois d'absence
A voir dans les albums photos
Et cet espace pour d'éventuels commentaires

Posté par Moustafette à 21:53 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
mercredi 15 décembre 2010

Lecture d'un nouveau genre

img_homeLe livre commence par l'arrestation de Claire sur son lieu de travail sous le regard jouissif de Marie, sa supérieure hiérarchique. Tout ça se passe dans une boîte de marketing et de com bourrée de wonderwomen prêtent à tout pour monter en grade. Beurk, tout ce que j'aime !!!
Au fil des chapitres, nous faisons connaissance de façon plus intime avec les deux protagonistes. L'une est mère de famille et s'ennuie dans son couple, l'autre est célibataire et a un passé pas très net.

Là, j'ai failli arrêter ma lecture pensant m'être fourvoyée dans un de ces romans chick lit qui ne sont pas du tout la tasse de thé de la vieille que je suis. Mais grâce à la personnalité trouble de Claire, dont le passé se dessine peu à peu au fil des pages, j'ai poursuivi. La suite s'emballe un peu dans quelques rebondissements imprévus. Au final, cette histoire d'usurpation d'identité, qui demanderait à être plus étoffée, n'est pas mal ficelée.

Certes, au regard de mon attirance pour les marginaux un poil amoraux, Claire m'a été d'emblée sympathique. Assez aisé face à cette Marie, caricature de la femme s'ennuyant tellement dans son bonheur qu'il faut bien qu'elle y jette une poignée d'emmerdes qui, forcément, lui reviendront dans la figure. La fin, un peu facile, n'est pas celle à laquelle je m'attendais.

Bref, un roman, ou plutôt une longue nouvelle, qui servirait à merveille de trame à un bon gros polar, voire à une adaptation cinématographique. L'auteur sait se glisser à merveille dans certains esprits féminins, aucun doute là dessus, et il nous livre là un bon portrait d'une femme borderline. Le format particulier du livre explique peut-être celui du style un peu synthétique de cette histoire.

Livre d'un nouveau genre puisqu'intégralement lu sur mon écran. Ce fut laborieux, je l'avoue. Heureusement, à la fin de certains chapitres, sont intercalées de petites vidéos où l'auteur nous parle de ses personnages, ça repose les yeux !

Si ça vous tente, rendez-vous ICI. L'auteur y explique les raisons de son choix éditorial.
Vous y laissez la somme de votre choix, ce qui vous donne le droit de télécharger le livre.

J'ai tenté cette sympathique aventure mais, comme je l'écrivais à l'auteur, y'a rien à faire... le bruit des pages me manque !

La voleuse de vies     Gaël Chatelain     Editions  Euh... lui-même

024

 

Posté par Moustafette à 10:58 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 12 décembre 2010

Insomnie

9782714448200Une femme trentenaire a tout pour être heureuse. Mariée, mère de famille, vie confortable et réglée comme du papier musique, elle tombe brusquement dans le cycle de l'insomnie. Mais s'agit-il vraiment d'insomnie d'ailleurs ?...

Loin de souffrir de la fatigue à laquelle elle serait en droit de s'attendre, cette femme, qui n'a rien dit à personne à propos de son trouble, va voir là l'occasion de s'offrir un espace de liberté, une vie parallèle à côté des siens, et retrouver ainsi des plaisirs qu'elle ne s'était pas permis depuis longtemps.

"Moi, je voulais seulement retourner à mon roman le plus rapidement possible. M'allonger sur le canapé, et manger du chocolat en tournant les pages d'Anna Karénine. Je n'avais pas cessé de penser à Vronski pendant que je faisais la vaisselle. Je me demandais comment Tolstoï s'y prenait pour contrôler si habilement ses personnages. Ses descriptions étaient merveilleusement précises. Et c'est exactement cette précision qui les empêchait de trouver le salut. Et ce salut, justement..."

Mais le corps et l'esprit peuvent-ils sortir indemnes de dix-sept jours et dix-sept nuits sans sommeil ?

"C'était mon vrai moi qui se révélait. En arrêtant de dormir, j'avais élargi ma conscience."

Une nouvelle entre rêve et réalité, thèmes chers à l'auteur, mais d'une facture beaucoup moins poétique que ses romans. Telle l'héroïne qui peu à peu s'observe vivre comme à distance, je le suis restée moi aussi sans pour autant éprouver de déplaisir à ma lecture, sans doute grâce aux reflets métalliques et glacés des illustrations  qui accompagnent le texte y renforçant ainsi l'effet hypnotique et onirique... La chute reste ouverte, à chacun de conclure à sa guise.

Une belle idée de cadeau pour cette édition originale.
Cette nouvelle est extraite du recueil intitulé "L'éléphant s'évapore" (Editions Belfond et 10/18)

Sommeil     Haruki Murakami     Editions Belfond

murakami

Illustrations de Kat  Menschik

 

 

Posté par Moustafette à 13:35 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 10 décembre 2010

Un joyeux diable au corps

9782757802205La guerre a aussi ses bons côtés... On peut parfois en douter mais c'est ainsi.
Pour Nenè, jeune garçon au sortir de l'enfance, elle lui permet de découvrir l'empire des sens ! Cet empire, c'est la villa qui abrite la Pension Eva, pudique appellation pour désigner le bordel du petit bourg de Vigàta.
Et forcément, lorsqu'en plus, on a pour copain Jacolino, le fils du nouveau gérant, ça ouvre des portes, surtout celles de la pension pas faciles à franchir quand on n'a pas encore atteint l'âge légal, et ça aide à lier connaissance avec la gente féminine et la vie tout simplement.

"Souvent Nenè rêvait que là-dedans habitaient les gentilles fées, celles qui courent te sauver quand tu as fait un faux pas et que tu appelles terrorisé et désespéré."

Mais Nené n'a pas attendu Jacolino pour découvrir que les garçons et les filles ne sont pas tout à fait pareils, voire même qu'anatomiquement, ils seraient plutôt complémentaires ! Sa cousine Angela puis la veuve Argiro vont progressivement lui montrer le chemin qui mène aux mystères du corps et du plaisir.
Finalement, ce que Nené trouvera à la Pension Eva ne sera pas forcément ce qui, longtemps, l'aura fait fantasmer.

Un savoureux roman d'apprentissage, plein d'humour, de naïveté et de tendresse, qui permet de gommer les angoisses et les réalités de la guerre dans l'Italie fasciste. Un court texte empreint d'humanité, des personnages attachants, le tout garanti sans vulgarité.

"Manger, vivre et écouter le ressac. Avec l'ami retrouvé. Qu'y avait-il de mieux dans la vie ?"

Première découverte pour moi. Je n'avais jamais lu cet auteur, célèbre pour son commissaire Montalbano, personnage récurrent d'une série d'enquêtes que je vais sans doute m'empresser de lire.

L'avis de CATHE

 

La Pension Eva     Andrea Camilleri    Editions Points

473_1

Posté par Moustafette à 22:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 8 décembre 2010

Chabadabadaaaaaaaaa

Souvenir souvenir....

Posté par Moustafette à 09:25 - - Commentaires [7] - Permalien [#]