dimanche 6 février 2011

L'adieu aux utopies

Barcelone, hiver 1936-1937. Ramon Mercader, militant communiste et combattant de l'armée populaire, quitte le front madrilène et s'engage au côté de sa mère, Caridad, dans une autre guerre, celle de l'ombre orchestrée à Moscou par le camarade Staline.     " - Oui, dit-lui oui. (...)Dans les années d'enfermement, de doute et de marginalisation auxquelles les quatre mots allaient le conduire, Ramon se lancerait souvent le défi d'imaginer ce qu'aurait été sa vie s'il avait répondu non."Mexico le 21 Août 1940. Un certain... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 22:44 - - Commentaires [23] - Permalien [#]

dimanche 23 janvier 2011

Une petite vie sur la terre

Suzanne n'a pas choisi sa vie, c'est la vie qui décide pour elle. Très vite, elle devient une enfant hypermature par la force des choses afin de s'accomoder des brusques séparations et de l'insécurité permanente que fait régner une mère imprévisible.Rien d'étonnant qu'une fois devenue adulte elle se trouve un mari tout puissant, sûr de lui, séducteur, forcément rassurant, imbu de sa personne mais qui lui fait l'honneur de la choisir, de la désirer, elle. Lui aussi décidera de tout, elle laissera faire, vivra dans son ombre. La boucle... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 11:39 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
mardi 18 janvier 2011

Une Miss so british

Quand on a dans son entourage un ex-punk délinquant et un couple de trentenaires narcissiques, lesté comme il se doit de trois adorables bambins ainsi que d'une cour amicale toujours renouvellée, et que  lui vient l'idée de se transformer en diariste afin de juguler quelques mouvements d'humeur qu'elle ne maîtrise pas, Amy Wingate, la cinquantaine et professeur désormais à la retraite, ne sait pas où elle met les pieds, ou plutôt son stylo. Secrète, réfugiée dans sa maison du bord de mer, cette demoiselle a toujours su cliver sa... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 18:22 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
samedi 15 janvier 2011

Grand Danois

Impossible de résumer toutes les péripities de la famille Eriksson tant Askild, le grand-père, va entraîner femme et rejetons dans un tourbillon de déménagements entre la Norvège et le Danemark au gré de ses humeurs qui varient plus souvent que son taux d'alcoolémie qui, lui, est plutôt constant ! "Mon père n'est pas encore né. Ma grand-mère, qui est arrivée trop tard à la prison d'Oslo, et qui n'a pas pu dire au revoir à Askild, ne l'a pas encore épousé. Officiellement, ils ne sont même pas fiancés. Bref, toute mon existence ne... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 21:20 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
mardi 11 janvier 2011

Une île entre exil et asile

Suite à la guerre gréco-turque le traité de Lausanne, signé en 1923,  dessine les frontières de la nouvelle Turquie. Outre qu'il annhile l'espoir d'un Kurdistan indépendant et réduit le territoire de l'Arménie à ce qu'il est aujourd'hui, il autorise le premier nettoyage ethnique du XXe siècle. Exception faite pour les ressortissants d'Istambul et de la ville grecque de Komotini, 1 300 000 Grecs se voient forcés de quitter la Turquie. La Grèce expulse à son tour 300 000 Turcs. La république laïque de Moustapha Kemal est née. S'en... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 23:49 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
jeudi 30 décembre 2010

Conte de fé...lins

Duo des chats   Rossini "Imaginons dans le ravissant boudoir où se déroule la première page de notre histoire un obsevateur invisible et discret. Il se glisserait derrière notre jeune héroïne, vêtue, avec le plus grand soin et le goût le plus raffiné, d'une robe à volants aux couleurs de ciel d'hiver sur un lac crépusculaire. Il regarderait par dessus ses épaules enveloppées d'un châle des Indes à longues franches rouge sang. Et il lirait cette triste phrase : - Je reviens de la mort. J'ai survécu à la pire des... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 06:58 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

mardi 28 décembre 2010

Double je

Le suicide reste pour moi un mystère fascinant. Oui je sais, ce terme peut paraître excessif mais bon, boulot, Camus et histoire personnelle obligent, c'est ainsi. "Se donner la mort. Mystérieux, insondable don." Je ne savais pas trop à quoi m'attendre en achetant ce livre, si ce n'est que l'auteur est un rescapé. Comment peut-il en être autrement quand on est le fils de deux parents suicidés à un an d'intervalle, qu'ils sont célèbres, glorieux mais torturés par leurs propres démons, et qu'on n'a pas encore dépassé les... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 12:15 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
dimanche 26 décembre 2010

Une valise peu diplomatique

Enfant solitaire et rêveur, adepte de la méditation tapissière - entendez par là un goût prononcé pour se perdre dans la contemplation des motifs des papiers peints - le narrateur passe aussi de longues heures à voyager dans l'atlas offert par l'oncle Bertrand, rêveries sans doute à l'origine de sa vocation professionnelle. Réussissant de justesse le concours du Quai d'Orsay, le voilà jeune homme embrassant une carrière diplomatique pleine de promesses et de grands espaces. C'est sans compter sur le cadeau empoisonné offert par sa... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 11:39 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
samedi 25 décembre 2010

Deux en un (Challenge Chocolat 1 & 6)

Par un jour de Mardi Gras Vianne Rocher arrive à Lansquenet, accompagnée de sa fille, Anouk six ans, afin de reprendre une vieille boulangerie. A la surprise générale des habitants de cet austère village, qui vit sous la férule d'un curé intégriste, elle ouvre une chocolaterie "La Céleste Praline". Bien vite, Vianne va séduire tout ce petit monde et faire souffler un vent de plaisir dans les vies grises des uns et des autres, au désespoir du grand névrosé qu'est le Père Reynaud.Et puis vint la rencontre avec le mystérieux... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 10:44 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
mercredi 15 décembre 2010

Lecture d'un nouveau genre

Le livre commence par l'arrestation de Claire sur son lieu de travail sous le regard jouissif de Marie, sa supérieure hiérarchique. Tout ça se passe dans une boîte de marketing et de com bourrée de wonderwomen prêtent à tout pour monter en grade. Beurk, tout ce que j'aime !!!Au fil des chapitres, nous faisons connaissance de façon plus intime avec les deux protagonistes. L'une est mère de famille et s'ennuie dans son couple, l'autre est célibataire et a un passé pas très net. Là, j'ai failli arrêter ma lecture pensant m'être... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 10:58 - - Commentaires [9] - Permalien [#]