samedi 22 octobre 2011

L'art de faire la queue

S'il y a une image qui symbolise l'Union Soviétique c'est bien celle des longues files d'attente devant les magasins.Attente érigée en art car il fallait faire preuve, outre de patience, d'ingénuosité. Les gens s'organisaient, se relayaient, se gardaient mutuellement leur place, l'échangeaient, tout cela pour d'hypothétiques denrées ou produits car, bien souvent, on ne savait pas vraiment pour quoi on faisait la queue. C'était un réflexe de se glisser à la suite des autres et de s'enquérir ensuite de ce qui se vendrait... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 11:56 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

dimanche 16 octobre 2011

Crise de mères

Charlotte Dutilleul n'est qu'une petite fille lorsqu'éclate la guerre de 14. Turbulente, elle tente tant bien que mal de se conformer aux desiderata de sa mère, une femme rigide pour laquelle seule importe l'apparente perfection de sa famille offerte aux yeux des autres. Au cours d'une réception, deux événements vont marquer à jamais la fillette, un des deux sera passé sous silence face à l'énormité du second.  Quelques années plus tard, la trépidante Charlotte, pour laquelle  on avait... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 08:27 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
dimanche 9 octobre 2011

En Bretagne il y a ...

Des troquets étrangesLes serveuses y sont un peu différentes On y croise de drôles de personnages Passée une certaine heureon aperçoit même d'étranges créatures Et on y mange délicieusement bien Si vous ne me croyez passuivez Guy La Serpe et Naphtalineet poussez la porte de Dans les bistrots bretons, la réalité est parfois très proche de la fiction...Ils sont tellement merveilleux que c'est dans l'un d'euxque j'ai trouvé ce livre délirant. Les Bistrots Merveilleux  Marc Le... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 08:12 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
lundi 3 octobre 2011

Le rhum et la révolution

Fondée par une bande d'ivrognes, Santa Clara est une petite ville caribéenne oubliée du monde où le temps s'est arrêté. Vivant au rythme des sérénades d'Ibrahim Santos, musicien et météorologue poète, ses habitants, agriculteurs et pour la plupart cultivateurs de canne à sucre, suivent avec attention ses prévisions.  Tous heureux qu'ils sont de produire un rhum divin, ils vivent dans l'ignorance de la Révolution qui a balayé le pays vingt ans auparavant. Et la Révolution le leur rend bien puisque le dictateur... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 07:35 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
jeudi 22 septembre 2011

Ballade pour Yllka

Après quinze ans passés en Allemagne, Emina revient à Skopje dans sa famille maternelle.A l'âge des premiers émois amoureux lorsqu'éclata la guerre en Bosnie, elle vit son père partir rejoindre les combattants et sa vie basculer le jour où il lui fallut quitter sa maison. Commença alors un périple qui la mena d'abord à Sarajevo puis en Croatie et enfin en Allemagne. Si Emina et son petit frère arrivèrent sains et saufs chez des cousins d'Yllka en Allemagne, celle-ci ne les rejoignit pas et ses enfants ne... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 14:55 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
vendredi 16 septembre 2011

Tout l'monde descend !

Après quelques années passées à Rome, L. prend le train en compagnie de son jeune fils afin de rejoindre en Bretagne son amie d'enfance qu'elle m'a pas revue depuis vingt ans. Inévitablement, les souvenirs défilent derrière les vitres. "Emmanuelle les attendrait à vingt et une heure sur le quai de la gare de Chateaulin. Si le temps le permettait, au cours du week-end ils passeraient une nuit dans la presqu'île de Crozon. Emmanuelle avait hérité du penty de ses grands-parents, une maison longue et basse au... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 08:13 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

mercredi 14 septembre 2011

Mise en boîte

La famille Tot se met en quatre pour recevoir le commandant Varro sous les ordres duquel leur fils Gyula combat sur le front russe.Le militaire ayant les nerfs fragiles, toute contrariété doit lui être évitée pendant le séjour qui, s'il lui donne entière satisfaction, verra sans doute le sort de Gyula s'améliorer et ce dernier bénéficier de quelques privilèges non négligeables en ces temps de guerre. Mr et Mme Tot vont voir leur vie chamboulée, renier tous leurs principes, ramper devant l'imprévisible Varro,... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 08:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
vendredi 9 septembre 2011

Drôles oiseaux, les vrais !

Oui, mais ceux dont il est question ici sont mille fois plus attrayants. Loin d'être figés dans la froidure danoise, ils animent les rues poussièreuses de Yungay, petit village minier du nord du Chili qui subsiste tant bien que mal alors qu'alentour les mines ferment les unes après les autres. C'est là que vit Malarossa, gamine d'une dizaine d'années, lucide, têtue, et un brin farouche. Elle veille sur Saladino Robles, son flambeur de père, seule famille qui lui reste, et le suit comme son ombre dans ses... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 08:09 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
mardi 6 septembre 2011

Drôles d'oiseaux

Encore un polar nordique avec, cette fois, pour toile de fond une polémique scientifique autour de l'évolution des dinosaures.Pas d'inquiètude, faut pas avoir un master de paléontologie pour suivre, l'essentiel du roman concernant plus la vie et l'histoire des protagonistes à savoir une chercheuse mère célibataire, ses collègues et leurs marottes, ses amis et bien sûr le flic de service. Je n'ai pas ressenti une grande empathie pour les personnages et leurs problèmes d'égo, d'identité sexuelle, de... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 18:08 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
samedi 3 septembre 2011

Salade de livres

Les uns grignotent du chocolat en bouquinant, d'autres sirotent un thé ou un café, certains cumulent et complètent le rituel en allumant une cigarette - ajoutez un chat qui ronronne pas loin et vous saurez comment j'aime lire...  Mlle Tamara, son truc c'est de manger des pommes minutieusement préparées à l'heure sacrée de la lecture, chaque bouchée devant durer le temps d'une page...Le jour où elle s'aperçoit qu'elle a avalé son morceau de fruit alors qu'il lui reste encore deux paragraphes avant la fin de... [Lire la suite]
Posté par Moustafette à 13:35 - - Commentaires [7] - Permalien [#]