9782874490897Une fille se retrouve soudainement confrontée à la fin de vie de sa mère dans l'ombre de laquelle elle a toujours vécu.
Elle espère, enfin, voir la reine-mère tomber le masque de fierté derrière lequel cette femme narcissique s'est réfugiée pour mieux camoufler, peut-être, ses propres souffrances.

Jusqu'au bout, la narratrice essuiera les rebuffades maternelles et les petites humiliations d'un jeu pervers aux règles si bien rodées.
Mais un mot, un geste de tendresse peuvent-ils s'échapper de cet organisme qui s'empoisonne d'un trop plein de bile et de fiel ? Qui cèdera la première ?

"- Pourquoi tu pleures ? me demande ta voix essoufflée quand je reviens près de toi.
- Mais je ne pleure pas. Pourquoi veux-tu que je pleure ? "

Quand la maîtrise changera de camp, la dernière quête aura pour décor les fragments d'une vie bien comptée, rangée, archivée, où la fille n'aura pas d'autre choix que de plonger. Entre nécessité et espoir d'une rencontre, afin d'atteindre enfin cette femme inaccessible, pour s'y trouver elle-même et y démêler l'emprise qui les a toujours liées. Jusqu'à un ultime accaparement.

Comme une suite, ou peut-être une fin, aux deux précédents livres, "Le grand menu" puis  "Ma robe n'est pas froissée" , on  retrouve dans ce court roman le style impeccable de précision de Corinne Hoex qui décoche les vérités sans fioritures ni ménagement.

Une trilogie entre haine et aime, figée dans l'ambiance glacée de ces familles où les sentiments ne peuvent s'exprimer autrement que dans le conflit ou la soumission. En lisant ce dernier opus, j'ai eu plus d'une fois envie d'houspiller cette fille, jamais à la hauteur des espérances maternelles mais qui pourtant ne lâche pas prise, tant cela me renvoyait à des situations que je suis loin de m'être imposées, et je me demandais, finalement, qui de la narratrice ou de la lectrice est la plus apaisée à ce jour...

Cruel dilemme qui pourrait exister entre "La douleur de perdre ce qui n'a pas été" et, comme le disait un écrivain dont j'ai oublié le nom, "Mes parents sont morts, voilà une bonne chose de faite !" ...

Corinne Hoex     Décidément je t'assassine     Editions Les Impressions Nouvelles

merefille