mardi 25 septembre 2007

Café littéraire

9782910753665De l'autre côté de l'Atlantique, quelque part sur le continent sud-américain, Irina Sasson atteint sa 101ème année, et s'exerce comme chaque jour à entretenir sa mémoire grâce à de curieux exercices. Elle termine toujours sa gymnastique mnésique en se récitant sa fameuse recette du gâteau au café qu'elle seule réussissait à rendre tout à la fois fondant et corsé.

"Certaines dames de Batenda s'étaient crues très malignes en remplaçant par une cuillère à bouche d'extrait de café la tasse de moka. Elles s'étaient simplifié la vie... Mais si elles y gagnaient en temps: ajouter une cuillère d'extrait de café est quasi instantané, en incorporer une tasse entière au beurre prend un temps infini car les gouttes de café s'obstinent à rouler sur le beurre ramolli et il faut les piéger pour leur faire pénétrer sa masse afin de la parfumer et de l'alléger. Si elles y gagnaient en temps, elles y perdaient bien sûr en arôme et en finesse..."

Par associations, cet alléchant exercice devient vite prétexte à plonger dans les souvenirs de cette vieille femme arrivée à Batenda en 1939 pour un court séjour. Jeune mariée, elle se retrouve bloquée par la guerre sur la terre de son époux, alors qu'ils avaient pour projet de retourner s'installer à Paris, où vit toute la famille d'Irina depuis leur arrivée d'Istambul.
Mais l'après-guerre en décidera autrement. Irina ne retournera jamais sur le vieux contiment. Le seul lien qu'il lui restera sera la recette de ce gâteau au café, recette glissée dans son cadeau de mariage par sa cousine Lise, et qu'elle découvrira sur le bateau qui l'emmène loin des siens.
Sans doute la transmettra-t-elle aussi à Susan, sa petite fille, dont la voix fait écho à celle d'Irina tout au long du roman, pour nous conter le parcours d'une vie.

"Elle s'octroyait, une fois le repas en train, mijotant sur les feux et dans le four, un petit café mousseux et sucré qu'elle accompagnait d'une cigarette. Alors l'espace d'un instant, dans les volutes bleues, sa grand-mère -avec son fume-cigarette qu'elle maniait avec des gestes d'une suprême élégance- n'était plus sa grand-mère, mais l'essence d'une féminité orientale."

Un concentré de sensualité, de tendresse, de douceur et d'émotions, que ce petit livre.
Dégustez chaque mot, savourez chaque page, n'engloutissez pas goulûment les chapitres les uns après les autres car, croyez-moi, ce livre est trop court.
Un conseil, si vous le lisez un week-end, passez avant chez votre épicier préféré acheter les ingrédients habituels pour un gâteau (sucre, oeufs, beurre, vanille) ainsi qu'un paquet de très bon café et une boîte de biscuits ... , non je ne dirai pas la marque, non je ne donnerai pas la recette, non non non.
Z'avez qu'à lire le livre !!!

L'enchanteur et illustrissime          Joëlle Tiano     Editions Intervista
gâteau café-café d'Irina Sasson                              Collection Les Mues

 

grain_cafe

 

Posté par Moustafette à 21:21 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,