9782841148516Je compatis avec les quelques Charentais qui ont les pieds dans l'eau. Mais la pluie a aussi ses poètes. C'est le cas de Martin PAGE qui, avec un nom pareil, n'a pas pu s'empêcher d'en réunir quelques unes et d'y coucher un tas de mots charmants sur mam'zelle la pluie.

" La pluie est le mot de passe de ceux qui ont le goût pour une certaine suspension du monde. Dire que l'on aime la pluie, c'est affirmer sa différence"

Et moi, j'adore les points de suspension... J'adore aussi la pluie qui nous permet de rester au sec, sans mauvaise conscience, pour lire. La lecture n'est-elle pas une autre suspension du monde et du temps !

" La pluie tombe comme nous tombons amoureux: en déjouant les prévisions."  C'est pas mignon ça !

La pluie nous ramène vers l'enfance. On saute dans les flaques, on s'éclabousse...et l'auteur est persuadé "qu'il existe des boutons secrets provoquant le tir des nuages: le coin d'une plaque d'égout, un bord de trottoir, l'intersection de deux pavés (...) Les nuages ont quelque chose des chiffons blancs des magiciens."

Les métaphores de la pluie sont nombreuses et Martin Page en tire de succulentes de son riche imaginaire. Un bien bel ouvrage que ce petit traité, avec sa couverture grise et brillante comme un ciel mouillé, et de ci de là, des petits dessins qui tombent comme des gouttes. Allez, encore une dernière citation et je m'arrête là, sinon je vais finir par recopier le livre entier !

" On dit: la pluie tombe. Et personne ne voit le drame derrière cette banale constatation. Est-ce un accident ou un suicide? On ne saura pas. En tout cas, la pluie ne se relèvera pas. "

Et croyez-le ou pas, le temps que j'écrive tout cela, eh bien... le soleil est revenu !

De la pluie     Martin PAGE     Ramsay

1meteo10e